Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Communauté; catholique du Bon Pasteur de Thionville
  • Communauté; catholique du Bon Pasteur de Thionville
  • : Rencontre avec une communauté chrétienne catholique de Moselle, à Thionville (rive gauche). Trouver les infos qu'il vous faut: prière, réflexion, méditation, baptême, première communion,confirmation, sacrement de l'ordre, mariage, funérailles, .......
  • Contact

Adoration du St Sacrement




"Christ au centre,
Christ pour tous!"

Tous les mercredis soir, de 20h15 à 21h30, à l'église de Veymerange, venez prier et louer le Seigneur, sur fond de chants de taizé et de l'Emmanuel. Le Saint Sacrement est exposé pour l'adoration.

Rechercher

Réconciliation


Recevoir le pardon de Dieu: tous les premiers mardis du mois à 18h00 à l'église de TERVILLE; avant chaque messe; ou en faisant appel au curé de la paroisse

Que Dieu vous bénisse

Je vous souhaite la bienvenue sur le blog de la communauté de paroisses du Bon Pasteur ! Si vous souhaitez me contacter, vous pouvez le faire à l' adresse ci-dessous ou en me téléphonant au presbytère. 

  Le secrétariat est au presbytère de Veymerange,

16 rue St Martin, 57100 Veymerange.

Hors vacances, les heures d'ouverture du secrétariat sont: mardi et vendredi de 17h00 à 18h30 et mercredi de 10h00 à 12h00.

Durant les vacances scolaires, il n'y a qu'une permance le vendredi.

l:  03.82.50.40.06

 courriel: jp.kovacs@eveche-metz.fr

----------------------------------Pour vous informer:------------------

 
KTO, la télé catho:Lien vers KTO
 
FPour aider la quête diocésaine:faire-un_don2.jpg

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ensemble, avec le Christ au centre, le Christ pour tous!
  Jean-Pierre Kovacs
Le curé de la Communauté du Bon Pasteur
 Notre partenaire:
http://toplouange.over-blog.fr

Articles Récents

1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 16:04

La Théotop, c'est une rencontre entre jeunes avec 2 animateurs géniaux: Dorota et Augustin. On y découvre sa foi sous un mode ludique, en créant et en tissant des liens. Viens et vois!

 

le programme de la prochaine Théotop:

- date: samedi 9 octobre 2010 à partir de 15h, dans la salle paroissiale Ste Marie de Veymerange (18 rue St Martin, juste à côté de l'Eglise)

- thème: la sainteté

Nous voudrions que chacun prépare un petit texte résumant la vie de son saint patron, pour réfléchir ensuite à la signification de la sainteté, et essayer de trouver dans son entourage un exemple de "Saint d'aujourd'hui". On parlera aussi de la vocation de tous à la sainteté en s'appuyant sur le message de Jean-Paul II à ce sujet.

Repost 0
Published by Dominique THIRY - dans Jeunes
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 15:55

AUGMENTE EN NOUS LA FOI

 

Les Apôtres prennent conscience qu’ils ne sont pas à la hauteur. Le sentiment douloureux de leur impuissance et le besoin d’une aide venant de Dieu lui-même, leur arrache un cri qui trahit leur angoisse, que nous partageons peut-être :

« Augmente en nous la foi ! »


Ils ont compris que l’enseignement de leur Maître ne débouche pas sur une idéologie nouvelle, mais qu’il appelle à une conversion radicale, à un abandon total à celui qu’ils appellent justement « Seigneur ».

 

La réponse de Jésus confirme que c’est effectivement du côté de la foi que se trouve la réponse, mais il oppose à leur demande une augmentation quantitative, une conception déconcertante : il suffirait d’avoir la foi gros comme une minuscule graine, qui ne dépasse pas la taille d’une tête d’épingle, pour déraciner par notre seule parole un sycomore qui peut résister six siècles aux intempéries ! Autant dire que la foi n’opère pas selon l’ordre et la logique de ce monde : parler à un arbre, qui vous écoute, et qui se transplante dans un milieu de vie qui n’est pas le sien, est pour le moins inhabituel ! La foi agit certes, mais de manière totalement imprévue et imprévisible : « Le vent souffle où il veut : tu entends le bruit qu’il fait, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né du souffle de l’Esprit » (Jn 3, 8).

 

La seule chose que nous puissions faire, est de nous rendre disponible à l’action de ce principe de vie : « Ce qui est né de la chair n’est que chair ; ce qui est né de l’Esprit est Esprit »

(Jn 3, 6). C’est parce que la foi nous met en relation directe avec Dieu, qu’elle permet de réaliser l’impossible.

 

Christophe WEINACKER +

 

 

 

Samedi

2 octobre

Saints Anges Gardiens

Pas de messe à VEYMERANGE

Dimanche

3 octobre

27ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE

Ecclésiales du Bon Pasteur - Messe unique à 10h30 à TERVILLE

En hommage à Rémy ALTOMARI.

[Famille FEUERSTOSS-PETRI ; Edward et Léocadie PINIEWSKI ; Jerzy ZYCH ; Jean-Marie, Joseph et Stanislawa MIELCAREK ; Intentions Particulières ; Maurice JANIN ; Famille PAULIN-SCHATT]

Lundi 

4 octobre

St François d’Assise

Mardi

5 octobre

Férie

Messe à 18h30 à TERVILLE

Mercredi

6 octobre

Férie

Jeudi

7 octobre

Notre Dame du Rosaire

Messe à 18h30 à TERVILLE

[Anita, Alfred, Cécile, Elise et Jean ABATI ]

Vendredi

8 octobre

Férie

Messe à 18h30 à BEUVANGE

[Abbé Robert BUCHY et les anciens prêtres de la paroisse ;

Clémence et Léon BEDERSTORFER ]

Samedi  

9 octobre

St Denis et ses compagnons

Messe à 18h30 à VEYMERANGE

Dimanche

10 octobre

28ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE

Messe à 9h à VOLKRANGE [Michel VANBESIEN et ses beaux-parents ; Antoinette ROTH (anniv.), son frère et sa belle-sœur]

Messe à 10h30 à TERVILLE - Messe des Familles

[Christiane GRISELLE et les défunts GRISELLE-ALTMEYER ; Adrien HESLING ; Catherine et Joseph SPRUNCK]

Baptême à 12h00 à Veymerange de : Elise CATELIN-GAMBA, Maëlle DEFLORAINE-MARIO, Inès GOMES-VEINANTE


Nous avons accompagné dans la paix :

 

Nicola GAMBINO ; Constant SFALCIN ; Jean BERTON ; Marie-Louise STAHL

 

Adoration du Saint Sacrement :

Mercredi 6 octobre de 20h15 à 21h30

à l'église de Veymerange

 

Confessions individuelles :

Mardi 5 octobre

à 18h  à l'église de Terville

 

9 – 10 octobre : Ecclesia 57

                                   « Baptisés pour témoigner »

 

   En 2007, plusieurs délégués de l’archiprêtré de Thionville

   avaient participé au rassemblement Ecclésia à Lourdes. Ils          nous avaient rapporté leur joie d’avoir célébré, avec des milliers d’autres délégués, le renouveau de la catéchèse en France.

Ils nous ont partagé deux convictions : la catéchèse est l’affaire de toute la communauté chrétienne, et pas seulement de quelques catéchistes ; la catéchèse s’adresse à tous les baptisés, quel que soit leur âge, et pas seulement aux enfants.

 

Forts de ces témoignages, et soutenus par le nouveau service diocésain de la catéchèse, du catéchuménat et de l’enseignement religieux (SDCCER) que dirige Jean-Christophe MEYER, nous avons lancé durant cette année 2010 des rencontres de catéchèse élargie. Plus de 50 personnes, engagées dans l’annonce de l’Evangile auprès des enfants, des jeunes et des adultes, y ont participé. Cela nous encourage beaucoup.

 

Samedi 9 octobre, plus de 1000 personnes, dont 65 de notre archiprêtré, se rassembleront à la cathédrale de Metz autour du thème « Baptisés pour témoigner ». Cette journée sera l’occasion de se ressourcer, de partager, de prier. Elle permettra de « faire émerger les besoins nouveaux et les enjeux actuels de l’annonce de l’Evangile dans le diocèse de Metz ».

 

Le dimanche 10 dans les églises des communautés de paroisses de la Ste Famille et du Bon Pasteur, et les 16 et 17 octobre pour St Pierre-St Paul, les participants à Ecclésia 57 partageront avec tous les paroissiens leurs découvertes.

 

Ecclesia 57 peut être l’occasion pour nos communautés d’aller aux sources de notre foi chrétienne, afin de mieux proposer, dans notre monde, « le trésor que nous avons reçu et qui nous fait vivre. »

 

Information Bus : le 9 octobre, les personnes qui ont prévu d’aller à Metz en bus ont rendez-vous à 8h15 devant l’église Notre-Dame à Thionville. Il reste des places.

 

"L'Evangile par les peintres"

 

A l'occasion de la lecture diocésaine de l'Evangile selon St Luc, une dizaine de peintres de l'archiprêtré ont accepté de partager leur talent.

Leurs œuvres seront présentées au public lors des manifestations d'Ecclésia 57, pour nous faire découvrir que l'art peut être un chemin de catéchèse.

 

Exposition le dimanche 10 octobre à l'église de Terville, de 15 h à 18 h

 

Vernissage à 15 h en présence des artistes, suivi du verre de l'amitié.


 

LES INFOS DE NOTRE COMMUNAUTE

 

Mois d'octobre : Chapelet à la chapelle de BEUVANGE, le vendredi à 18h, avant la messe.

 

Guillemets

 

La messe du samedi 25 octobre à Veymerange a commencé avec retard ; l'"événement" a même retenti aux "oreilles" de la "Grande Eglise", comme se plaisait à la nommer le défunt Abbé R. Buchy.

En effet : le "planning des roulements" pour le transport de l'organiste et du prêtre remplaçant n'étant pas encore en possession du "préposé du jour", personne ne s'était mis en route à temps.

Heureusement, au bout d'une vingtaine de minutes, la "parenthèse" était refermée.

 

Mille excuses aux fidèles présents ce soir-là, et à Mlle Raphaëlle Garreau de Labarre pour avoir attendu "patiemment".

Pardon à l'Abbé Pierre L'Huillier pour le désagrément que nous avons pu lui causer, et merci à lui d'avoir accepté, malgré ce contretemps, de venir célébrer la messe.

Merci aussi aux cinq bénévoles qui, à tour de rôle, tout au long de l'année, avec leur véhicule, acceptent d'aller chercher et reconduire l'organiste et, quand il le faut, le prêtre remplaçant.                                                

 J.Cl. J.

 

M.C.R. : Journée de ressourcement  mercredi 20 octobre -  Inscription Repas avant le 15 octobre (chèque de 20€ ordre du MCR - Coupons dans les églises et au presbytère.)

 

J.M.J. 2011 à Madrid

Première rencontre pour les jeunes

samedi 16 octobre à 20h

au presbytère St Maximin - Thionville

 

Théophile : 18-35 ans

 

Ce n’est pas si simple ! Tout en prenant en compte son histoire personnelle, il faut s’appuyer sur Dieu (prière,…) et sur les autres (amis, communauté chrétienne), sans craindre de prendre du temps.

 

Suis-je appelé à devenir prêtre ?

La question mérite d’être approfondie.

 

Me marier pour vivre l’alliance avec Dieu? Vocation qui apparaît la plus " normale".  Mais à quoi engage le mariage chrétien ?

 

Choisir la vie religieuse ? Si c'est ma vocation, si l’Esprit-Saint en est la source,  je me mets à son écoute, aujourd’hui !

 

 

t'invite à des temps de prière et partage en différents lieux de Lorraine

 

Premier rendez-vous

"Je découvre"

samedi 16 octobre (15h)

              au dimanche 17 octobre (16h)

 chez les Servantes du Cœur de Jésus

à Scy-Chazelles (57160) - 03.87.60.44.78

 

Service Vocations / Pastorale des Jeunes

http://vocations

Moselle : Père Pierre Guerigen

4 avenue Jean XXIII 57000 METZ

06 63 28 83 78 - p.guerigen@gmail.com

Lorraine - Vocations féminines

Sr Viviane Wagner 03 87 74 64 51

43 rue de Gargan 57245 PELTRE

viv.wagner@wanadoo.fr

 

 

Repost 0
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 15:40

Voici l'histoire réelle d'un couple d'albanais avec son bébé. Voilà ce qu'ils ont vécu cette semaine:

 

Sources: RESF

 

 Eduard (29 ans) et Ermela (21 ans) avec leur petite Inès (7 mois) ont été hébergés à la Bresse tout au long de leur demande d’asile, c.à.d. 18 mois environ.  Suite au rejet courant juillet, nous avons fait une demande de titre de séjour pour raison humanitaire, appuyée par une trentaine de témoignages de soutien, dont celui du maire de la Bresse. Demande rejetée par le préfet et accompagnée d’une OQTF en date du 10/08. Ils ont du quitter le logement du CADA, mais une solution provisoire a été trouvée dans un HLM de Cornimont relevant également du CADA (ce que nous ignorions jusqu’à ce soir).

 

Ce lundi 27 septembre à 8h, on a frappé à la porte, Eduard est allé ouvrir, les gendarmes sont entrés, ont embarqué le couple et pris le bébé des bras de sa maman, sans leur laisser la possibilité de prendre quoi que ce soit. Ils ont été emmenés en garde à vue à Saulxures, et vers 15h « quelqu’un » leur a ramené l’enfant pour le transfert au centre de rétention de Metz.

 

Mardi, j’ai pu les voir en fin de matinée, ils étaient très mal et pleuraient. Ils n’avaient aucun vêtement de rechange, et il a fallu faire acheter du lait et des couches qui semble-t-il n’étaient pas prévu au programme, une dame de la cuisine leur ayant déclaré que jamais dans ce centre de rétention (en service depuis un peu moins de 2 ans) elle n’avait vu de bébé de cet âge.

 

Mercredi en début d’après-midi, accompagnés de leur avocate, ils ont comparu devant  le juge des libertés et de la détention qui les a fait immédiatement sortir, en vertu de traitement inhumain et dégradant. Le préfet interrogé par l’AFP a fait savoir qu’il n’intervenait pas sur cette décision (susceptible d’appel dans un délai de 24h). A 15h, la cour d’appel de Strasbourg qui statuait sur un recours déposé par l’avocate a rejeté celui-ci au motif que les intéressés ne s’étaient pas déplacés : Comment l’auraient-ils pu alors qu’ils n’avaient ni le temps matériel de le faire, ni moyen de locomotion, l’avocate retenue par une autre affaire ayant mandaté une consoeur. Le couple a trouvé refuge pour la nuit chez des amis, eux-mêmes en précarité.

 

Ce jeudi en début de matinée, nous avons trouvé quelqu’un pour faire le transfert de Metz à Nancy, puis de Nancy à Gérardmer où nous ont rejoint des voisins et amis de Cornimont et la Bresse, à la fois très inquiets et réconfortés de retrouver Eduard et Ermela, eux-mêmes partagés entre le stress, l’épuisement moral et psychologique, et le soulagement d’être entourés. Une équipe de France 3 était présente et pour ceux qui ont vu la séquence au journal de ce soir, c’est une belle image d’humanité face à l’inhumanité et l’acharnement du pouvoir. En début d’après-midi, les amis prennent en charge le couple pour le conduire d’abord chez un médecin à la Bresse, car les trois ont besoin d’un accompagnement médical, avant de regagner Cornimont.


Dans l’après-midi, 1er coup de théâtre : Nous apprenons que peu avant l’expiration du délai de 24h, le préfet a fait appel de la décision de remise en liberté, se basant sur une jurisprudence de la Cour de cassation déclarant que la mesure de rétention concernant des parents accompagnés d’enfants ne constitue pas un traitement inhumain et dégradant. Mais dans cet arrêt, il est question d’enfants, pas de bébés ! Du coup les intéressés sont convoqués pour demain, vendredi 1er octobre à 14h, en Cour d’appel à Metz, alors qu’ils ne sont pas remis du traumatisme de leur incarcération.


2è coup de théâtre : Vers 18h, le couple arrive à son domicile à Cornimont et constate que les serrures ont été changées ! Ils se retrouvent à la rue, sans vêtements, sans affaires pour la petite : C’en est trop pour Ermela qui fait un malaise et doit être conduite inconsciente chez le médecin qu’ils viennent de quitter. Pendant ce temps, des voisins restent devant la porte de l’appartement avec la petite. J’appelle différents intervenants qui me renvoient au CADA.

Je demande à parler au directeur, Monsieur Bourgogne, qui me déclare la main sur le cœur qu’il ne laissera pas une famille à la rue, qu’il veut bien prendre sur lui de les faire conduire pour une nuit dans un hôtel, en précisant que demain, ce n’est plus à lui que nous aurons à faire, mais à la préfecture. Je lui réponds que là n’est pas la question, qu’il s’agit de faire ouvrir l’appartement pour récupérer un minimum d’affaires, et ce dans l’immédiat. Sur mon insistance, il me déclare qu’il envoie deux personnes sur place avec les clés. Compte-tenu des délais, des allées-venues, ce n’est qu’en fin d’après-midi que le couple revenu  à Cornimont avec ses voisins peut transférer le nécessaire chez des amis qui se sont proposés de les héberger pour ce soir.

Repost 0
Published by Dominique THIRY - dans Réflexions-actualités
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 09:52

                            Appel européen
Sauvons l’objection de conscience

Le 7 octobre 2010, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, débattra et soumettra au vote  une résolution pour « réglementer le droit à l’objection de conscience » dans le domaine médical.  

> Une liste officielle des objecteurs sera instaurée, ouvrant la porte aux brimades et discriminations professionnelles.


> Plus grave, les soignants se verront contraints de collaborer “en cas d’urgence” à des actes que leur conscience réprouve : avortement, stérilisation, euthanasie...


Défendons la liberté de conscience ! Le vote du 7 octobre dépend de notre mobilisation.


Prenez connaissance du projet de résolution

Signez tout de suite l’Appel en ligne.
 
http://www.adv.org

Repost 0
Published by Dominique THIRY - dans Réflexions-actualités
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 22:35
Les Journées mondiales de la jeunesse ont toujours un « parfum » inédit
Entretien avec l’évêque auxiliaire de Madrid et coordinateur de l’organisation

ROME, Mercredi 29 septembre 2010 (ZENIT.org) - Moins d'un an avant la prochaine Journée mondiale de la Jeunesse (JMJ) à Madrid, Mgr César Franco, qui est l'un des trois évêques auxiliaires de la capitale espagnole, mais aussi le coordinateur général de cette Journée, revient sur les caractéristiques de cette JMJ.

La JMJ de Madrid aura lieu du 16 au 21 août 2011 sur le thème : «  Enracinés et fondés en Christ, affermis dans la foi » tiré de la lettre de saint Paul aux Colossiens.

Q - Monseigneur, pourquoi un jeune devrait-il assister à la JMJ ?

Mgr Franco - Il a plusieurs raisons d'y assister. Je dirais à un jeune que par sa présence l'Eglise est plus jeune et que lui est plus Eglise. Je l'encouragerais à vivre pleinement le fait d'être catholique, universel.

S'il est croyant, je l'inviterais à partager sa foi et sa vie avec les autres ; s'il est à demi croyant, je l'inviterais, pour qu'il sorte renforcé de cette expérience ; s'il croit peu, parce que je suis sûr que le Christ passera près de lui, le regardera et augmentera sa foi. Et s'il ne croit pas, pour qu'il ouvre la porte au Christ, qui ne cesse de nous chercher.

Pourquoi un rassemblement de jeunes ?

Les jeunes sont très importants pour l'Eglise. Ils sont le futur à tous les stades de la vie. Ils sont aussi l'avenir de l'Eglise. L'Eglise croit dans les possibilités des jeunes, dans leur capacité à se donner et à aimer le Christ quand ils le trouvent. Par ailleurs, ces journées sont une occasion de rencontre avec d'autres jeunes du monde, de prier ensemble, de partager sa propre foi et de la célébrer dans la joie. Ces Journées sont une manifestation de la jeunesse de l'Eglise, une fête de la foi autour du Christ ressuscité.

Quel impact aura selon vous cette Journée sur l'Eglise en Espagne ?

Je ne suis pas un prophète et ne peux prédire l'impact qu'elle aura sur l'Eglise espagnole, mais je pense que notre Eglise sortira renforcée et dynamisée par le témoignage des jeunes qui, malgré les difficultés ambiantes, suivent le Christ, ont foi en lui et tentent de lui être fidèles. Partout où cette Journée Mondiale de la Jeunesse a eu lieu, l'Eglise a retrouvé confiance en Elle, et de nouvelles vocations au sacerdoce et à la vie consacrée sont nées. Le mythe selon lequel les jeunes ne veulent plus rien savoir du Christ et de son Eglise s'est envolé.

Qu'apporte chaque pays à la JMJ ? Qu'apportera l'Espagne ?

Chaque pays apporte sa propre richesse, son histoire, sa tradition. La foi est ‘Une', indubitablement, mais chaque peuple apporte à la foi ses propres accents, sa propre façon de vivre.

En Espagne, par exemple, la Semaine Sainte ne se vit pas uniquement dans la liturgie des cathédrales, des paroisses et des églises. Elle se vit aussi dans la rue, avec les processions. Nous avons un précieux patrimoine artistique, les ‘pasos', comme on les appelle, que nous voulons montrer dans le grand chemin de croix du vendredi qui sera présidé par le pape.

L'Espagne est aussi un pays qui a une riche tradition eucharistique et mariale. A la veillée des jeunes, sera montrée l'Eucharistie dans l'ostensoir d'Arfe, mise aimablement à notre disposition par le Diocèse de Tolède.

Ces exemples veulent montrer que l'Espagne apportera sa propre façon d'être, celle d'une nation de riche et féconde tradition catholique dès les origines du christianisme. Il suffit de regarder les saints patrons de la JMJ pour se rendre compte de ce que l'Espagne a fait et peut apporter.

La JMJ demande un gros effort de préparation, au plan économique et au plan des ressources humaines. Ne serait-il pas mieux d'utiliser cette énergie dans d'autres tâches comme la construction d'églises ou le soutien au travail des vocations ou à l'évangélisation de l'Eglise ?

Dans l'Eglise il faut faire de tout. A Madrid, ces dernières années, on n'a jamais cessé, concrètement, de construire des églises, et nous continuerons à le faire à chaque fois qu'il le faudra.

Nous travaillons aussi dans la pastorale des vocations, dans la mission évangélisatrice en dehors et à l'intérieur de notre diocèse. Nous soutenons le travail des moyens de communication sociale, et ce que nous faisons avec la Caritas diocésaine est immense. Et ceci vaut pour les autres diocèses aussi.

Mais ces rencontres sont nécessaires pour la mission évangélisatrice même de l'Eglise, et c'est pour cela qu'elles ont lieu avec l'aide de tous. Notre peuple est conscient de cela et aide avec grande générosité. Tout ce que l'Eglise fait pour développer sa mission est important.

Outre l'impact spirituel sur les personnes présentes, pensez-vous que la JMJ ait un impact sur la société en général ?

Je dirais que, là où elles ont eu lieu, les Journées de la Jeunesse ont laissé « un bon parfum du Christ ». Beaucoup ont fait l'expérience, même s'ils ne croient pas, d'être frappés par l'allégresse des jeunes.

Les craintes initiales, quand on annonce une grande multitude de jeunes, disparaissent vite et cèdent la place à une sympathie généralisée. Naturellement ce sont des jeunes avec leurs qualités et leurs défauts, mais ils viennent en pèlerins en quête de ce qui donne un sens à la vie de l'homme : Dieu, Jésus-Christ, la vie éternelle. Et ça frappe toujours ceux qui pensent que cette vie est la vie définitive.

Le pèlerinage regarde toujours plus loin, ne s'arrête pas au but physique. Il vise l'éternité, qui est la maison du Père. C'est cet impact là que je souhaiterais que les jeunes laissent à Madrid, celui d'une jeunesse qui avance vers Dieu laissant sur son passage le bon parfum du Christ.

Repost 0
Published by zenit - dans Jeunes
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 22:26

Le Conseil de l'Europe s'attaque à l'objection de conscience

Le projet de résolution "Accès des femmes à des soins médicaux légaux : problème du recours non réglementé à l'objection de conscience" présenté en juin 2010 par la Commission des questions sociales, de la santé et de la famille de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) et rédigé par Christine McCafferty suscite de nombreuses contestations (Cf. Synthèse de presse du 24/06/10). L'APCE débattra de ce projet de résolution et de recommandation le 7 octobre 2010.

Pour le Centre européen pour la loi et la justice (ECLJ), ce projet est très préoccupant car il porte atteinte à la liberté de conscience des prestataires de soins de santé (Cf. Synthèse de presse du 21/09/10). Le texte considère que l'objection de conscience pose problème car son invocation croissante par les professionnels de santé rendrait de plus en plus difficile "l'accès aux 'services de santé reproductive', c'est-à-dire principalement l'accès à l'avortement, mais aussi à la procréation médicalement assistée ou encore à la stérilisation à visée contraceptive". Le projet mentionne également les techniques d'euthanasie active. 

Grégor Puppinck, directeur de l'ECJL, explique que le recours à la notion d' "équilibre" est au centre de l'argumentation du rapport de Mme McCafferty. Le droit utilise en effet la notion d'"équilibre" pour résoudre des situations dans lesquelles deux droits contradictoires et de même valeur s'opposent. Le droit à l'objection de conscience pourrait s'opposer à un "droit à l'avortement" s'il existait. Or, "un tel droit n'existe pas et ne peut exister, car l'avortement est par définition une exception au droit à la vie, et non un droit en lui-même" a souligné Grégor Puppinck. En supposant qu'un "droit à l'avortement" existe, il ne pourrait avoir la même valeur que le droit à l'objection de conscience car ce dernier s'enracine "dans un droit fondamental et inconditionné : la liberté de conscience. En revanche, l'avortement ne peut être un droit fondamental car il ne résulte pas de la nature de l'homme et il est conditionné". Enfin, s'il existait un "droit à l'avortement", l'obligation de le garantir pèserait sur l'Etat le reconnaissant comme tel et non pas sur un médecin ou une sage-femme personnellement confronté à une demande d'IVG. Le projet de Mme McCafferty propose que les Etats membres obligent les personnels médicaux qui s'y refusent, pour des raisons de conscience, à pratiquer des IVG et autres "soins de santé génésique". D'une part, le texte propose de retirer le droit à l'objection de conscience de toute personne participant indirectement à un avortement comme c'est le cas pour certains anesthésistes, infirmières, sages femmes ou aides soignants. D'autre part, le texte invite les Etats à "obliger le prestataire de soins de santé [directement concerné] à fournir le traitement désiré auquel le patient a légalement droit, malgré son objection de conscience" : contrainte qui s'appliquerait "en cas d'urgence" et surtout "lorsqu'il n'est pas possible de diriger le patient vers un autre prestataire de soins de santé (en particulier en l'absence de praticien équivalent à une distance raisonnable)". Tout médecin pourrait ainsi être légalement obligé de procéder lui-même à un avortement : "cette obligation renvoie au modèle totalitaire en vigueur actuellement en Chine, ou autrefois en Europe de l'Est où les médecins étaient, dans certains pays, obligés de faire des avortements".

Ces recommandations du rapport de Mme McCafferty violent les droits fondamentaux des professions médicales, à commencer par leur liberté de conscience. L'un de ces objectifs majeurs est clairement de transformer le droit fondamental de l'objection morale tel qu'énoncé par des clauses de conscience en une exception à la règle générale. Cette manoeuvre est profondément symbolique : "le 'droit à l'avortement' deviendrait la règle et l'objection de conscience l'exception". Autrement dit, "c'est l'objection de conscience qui devient en quelque sorte immorale, car contraire au droit à l'avortement". Grégor Puppinck explique que "le droit de refuser de pratiquer un avortement ou une euthanasie n'est pas une question d'opinion individuelle ou de choix religieux : c'est une question de justice. [...] Vouloir enfermer l'objection de conscience dans le domaine de la liberté d'opinion, c'est enfermer la justice dans le relativisme". Le projet McCafferty tente précisément d'entacher "les objecteurs de conscience d'une présomption de mauvaise foi, en indiquant qu'ils 'doivent prouver que leur objection se fonde sur leurs convictions religieuses ou leur conscience et que leur refus est de bonne foi". Il s'agit d'une façon de ramener l'objection de conscience des médecins "à une simple opinion parmi d'autres, devant être équilibrée avec les opinions et désirs des tiers. Ainsi, tout devient relatif, sauf la loi qui s'impose aux consciences".

Le 23 septembre 2010, Sophia Kuby, directrice exécutive de European Dignity Watch a également dénoncé la tentative du Conseil de l’Europe de faire de l’avortement un "droit".  Elle souligne que le rapport requiert de la part des médecins de présenter uniquement des croyances religieuses pour justifier d'un refus de procéder à certains actes, comme par exemple des avortements. Le rapport demande également que les hôpitaux publics et les cliniques n'aient pas le droit d'objecter et qu'un registre des objecteurs de conscience soit créé.

Les médias français restent aujourd'hui assez silencieux sur le sujet.

Repost 0
Published by Dominique THIRY - dans Réflexions-actualités
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 15:53

 Les Conférences Chrétiennes, c’est un temps pour réfléchir à l’évolution du monde et nourrir sa foi.

Les Conférences Chrétiennes, c’est des conférences réparties dans l’année et données par des conférenciers venus de toute la France et de notre région.

Les Conférences Chrétiennes, c’est un style simple et abordable par tous.

Les Conférences Chrétiennes, ce sont des connaissances nouvelles, mais aussi l’occasion de débats avec les orateurs et la salle.

Les Conférences Chrétiennes, c’est gratuit ; chacun participe comme il veut, à l’issue de la soirée.

Les Conférences Chrétiennes, c’est peut-être l’occasion de parler à un voisin et de lui transmettre ce tract.



Lieux des Conférences Chrétiennes à Thionville

 

   Salle Albert Schweitzer, passage du temple

a Thionville

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour tout renseignement :

Paroisse Saint Maximin – 3, Place de l’Eglise – 57100 Thionville

Tél : 03 82 54 36 06 – Fax 03 82 53 93 43

Email : paroisse.saintmaximin@orange.fr

 

 

Jeudi 14 octobre 2010 à 20h30 à la salle Albert Schweitzer

Elena DI-PEDE, Maître de conférences au Centre autonome d'enseignement et de pédagogie de Metz

« La Bible à l’épreuve de l’archéologie »

 

Israël Finkelstein, archéologue bien connu dans son milieu et Neil Asher Silberman, journaliste scientifique passionné d’archéologie ont publié en 2002 un livre qui a ramené sur le devant de la scène la question du rapport entre Bible et archéologie : La Bible dévoilée, Les nouvelles révélations de l’archéologie (Paris, Bayard). Elena Di-Pede, , fera le point sur leurs découvertes et théories, tout en montrant que le sens du récit biblique dépasse largement la simple adéquation avec les données  archéologiques et historiques, qui souvent, en tout cas pour la préhistoire d’Israël, les contredisent.

 

 

 

Jeudi 18 novembre 2010 à 20h30 à la salle Albert Schweitzer

Bernard PLANCHER, Député de la Meuse, co-rapporteur de la loi de mise en œuvre du Grenelle de l’environnement

« L’écologie, luxe ou nécessité »

Organisée en collaboration avec le mouvement Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens (EDC)

 

Bernard Plancher milite pour une écologie humaniste au service de l’homme, dans le respect de  la nature, vecteur d’autres richesses. Par l’émergence d’une nouvelle conscience chez nos concitoyens, le monde de demain s’articulera autour de grandes règles et de valeurs. Convaincu que la société va connaitre une  métamorphose, il considère que c’est une chance unique pour revivifier notre démocratie, créer une justice sociale ainsi que des valeurs immatérielles. Pour les entreprises, ni un luxe ou une nécessité, il s’agit plutôt d’une opportunité à saisir.

 

 

Jeudi 20 janvier 2011 à 20h30 à la salle Albert Schweitzer

Thomas WILD, ancien pasteur à St Thomas-Strasbourg, directeur de l'Action Chrétienne en Orient

« Quel avenir pour les chrétiens du Moyen Orient ? »

 

Cet organisme missionnaire avait comme premier but de venir en aide aux survivants du génocide arménien. Son travail s'est ensuite étendu au Liban, à l'Iran et à l'Egypte. Aujourd'hui, l'ACO collabore pour l'essentiel avec les Eglises protestantes de ces pays. Elle y soutient différentes institutions sociales. L'un des très grands problèmes du Moyen Orient est l'émigration forte des chrétiens. Le Pape s'en est ému, un Synode des évêques du Moyen Orient est prévu pour octobre 2010. Pourquoi les chrétiens s'en vont-ils ? Pourquoi est-ce grave ? Comment ceux qui restent vivent-ils ? Que peuvent faire les chrétiens français face à ce défi ?

 

 

Jeudi 17 février 2011 à 20h30 à la salle Albert Schweitzer

Robert FERY,  Chanoine titulaire à la cathédrale de Metz, délégué régional de Foi et Culture

 « Les manuscrits de la Bible »

 

Retrouver des papyrus, des manuscrits qui soient situés le plus près possible des faits historiques a toujours passionné archéologues et historiens. C'est ce qui amena en 1844 un chercheur allemand, Konstantin von Tischendorf, au monastère du Sinaï. Il allait mettre progressivement la main sur le codex grec le plus ancien de la Bible, le Sinaïticus. Un vrai roman policier. Au cours de cette soirée seront aussi présentés les onciaux et papyrus de la Bible découverts avant les manuscrits de Qumran qui permirent de remonter le temps de plus d'un millénaire par rapport aux témoins médiévaux connus avant 1947.

 

 

Jeudi 24 mars 2011 à 20h30 à la salle Albert Schweitzer

Jacques TURCK,  Prêtre du diocèse de Nanterre, curé des Paroisses St Etienne et St Bruno à Issy-les-Moulineaux

« Comment être catholique aujourd’hui ?»

 

Avec la mondialisation, la solidarité a changé de visage. Nous sommes devenus un village planétaire où tous les hommes sont en interdépendance. L’encyclique de Benoît XVI « Caritas in Veritate »  nous invite à redécouvrir la vérité sur l’aventure humaine. Cette vérité remet en lumière la singularité chrétienne. Il est urgent de la proposer au monde où nous vivons pour que cesse de grandir la peur et la violence.

 

 

Jeudi 26 mai 2011 à 20h30 à la salle Albert Schweitzer

Mgr Pierre RAFFIN, Evêque de Metz

« L’héritage de Vatican II, 50 ans après… »

 

Le 2ème Concile du Vatican a été ouvert le 11 octobre 1962 par le pape Jean XXIII. Il y aura cinquante ans le 11 octobre 2012. Jean XXIII, décédé le 3 juin 1963, a été remplacé le 21 juin par Paul VI. C'est lui qui va mener le Concile à son terme, le 8 décembre 1965. L'héritage du Concile, ce sont seize documents (4 Constitutions, 9 Décrets, 3 Déclarations). En quoi ces documents ont-ils modifié la vie de l'Eglise ? Ont-ils tous été appliqués ? Sont-ils encore actuels ? Un nouveau Concile est-il envisageable ?

Repost 0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 16:26

 

Si tu te poses des questions sur ton avenir, si tu cherches ta vocation, voici des propositions qui pourront t'aider à y voir clair:

 

affiche samuel et theophile

 

  theophile-2010-2011-recto-verso_Page_1.jpg

 

Samuel-recto-verso-31-08 Page 1

 

Samuel-recto-verso-31-08_Page_2.jpg

Repost 0
Published by Dominique THIRY - dans Vocations
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 17:06

CONTRASTE

 

 

Parachutes dorés-retraites misérables ; niches fiscales-RSA ; délocalisations-immigrations ; cultures industrielles agroalimentaires-paysans sans terre ; jet set-famine (un milliard de personnes souffrant de la faim) ;

riches- pauvres …

Si Abraham dit au riche qu’ «  un grand abîme a été mis entre vous et nous… », ces abîmes qui séparent le riche et Lazare, ces fossés, ces murs sont bien installés sur notre planète.

Pourtant, émeutes de la faim, manifestations, travail des ONG…rien ne présage une diminution de ces séparations.

Le premier des Objectifs du Millénaire pour le Développement (0MD) est de « Réduire l'extrême pauvreté et la faim ». Le rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l'alimentation, Olivier De Schutter, appelle la communauté internationale à répondre rapidement au regain d'instabilité sur les marchés agricoles internationaux.

Il invite à dépasser les discours et à prendre les choses en main lors de la réunion d'urgence convoquée par la FAO("Food and Agriculture Organisation", une organisation des Nations Unies), le 24 septembre à Rome."Rester sans rien faire est inacceptable"

« Écouter Moïse et les prophètes » : un appel adressé à tous, une responsabilisation, une invitation à ouvrir les yeux sur les autres. Avant de nous autodétruire, avant la solidarité forcée, n’y a-t-il pas quelque intérêt à partager pour estomper ces écarts ?

Serge PHILIPPI

 

 

 

Samedi

25 septembre

Férie

Messe à 18h30 à VEYMERANGE [Famille NONNENMACHER ; Constant VERONESI ; Familles CIRE-COLLIGNON-LADRETTE ; Famille PELTIER-POLEGATO]

Dimanche

26 septembre

26ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE

Messe à 10h45 à TERVILLE

[Famille GIESE-SCHIVRE ; Adrien HESLING ;

Patrick et Jean-Pierre HARCHAMBOIS, et Henri MARTINEZ ;

Roland AUBURTIN ]

Lundi 

27 septembre

St Vincent de Paul

Mardi

28 septembre

St  Venceslas

Messe à 18h30 à TERVILLE

[Edward PINIEWSKI et les défunts de sa famille]

Mercredi

29 septembre

St Michel, St Gabriel et St Raphaël

Jeudi

30 septembre

St Jérôme

Messe à 18h30 à TERVILLE 

Vendredi

1er octobre

Ste Thérèse de l’Enfant Jésus

Messe à 18h30 à BEUVANGE [Anne-Marie BURATTO (anniv.), ses parents et ses beaux-parents]

Samedi

2 octobre

Saints Anges Gardiens

Pas de messe à VEYMERANGE

Dimanche

3 octobre

27ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE

Ecclésiales du Bon Pasteur

Messe à 10h30 à TERVILLE [ en hommage à Rémy ALTOMARI ;

Edward et Léocadie PINIEWSKI ; Jerzy ZYCH ;

MIELCAREK Jean-Marie, Joseph et Stanislawa ;

Famille FEUERSTOSS-PETRI ; Intentions Particulières]

 

Nous avons accompagné dans la paix :  Lucien GOERGEN ; Victoire MANGIN

 

Adoration du Saint Sacrement :

Mercredi 29 septembre de 20h15 à 21h30

à l'église de Veymerange

 

Confessions individuelles :

Tous les 1ers mardis du mois

à 18h  à l'église de Terville

 

 

Ecclésiales du Bon Pasteur

 

RENCONTRES 2010

 

ANIMATION PASTORALE À TERVILLE

 

REGARDONS

NOS QUARTIERS

AVEC ESPÉRANCE !

 

 

 

La Paroisse de Terville

La Communauté de Paroisses du Bon Pasteur

et la Ville de Terville

vous invitent le dimanche 3 octobre 2010

à participer aux festivités des Ecclésiales du Bon Pasteur Rencontres 2010

« Regardons nos quartiers avec espérance ! »

 

10 h 30  Grand-messe avec la participation de l'Ecole de Musique de Terville

                               et du Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement ,                                 prédication Jean-Marie Lecomte, en l'église Saint Sébastien de Terville.

 

12 h 00  Apéritif dans l'église,

                               découverte du nouveau guide paroissial et de l'exposition du CCFD.

 

13 h 15  Repas servi au 112 et Tombola (Nombre de couverts limités. Merci de                              réserver vos places avant le 28 septembre 2010 - coupon réponse)

 

15 h 45  Témoignages au 112.

                               Découverte d'une association de quartier au Nicaragua : animation

                               multimédia présentée par Lucie REULIER, Présidente du CCFD Moselle,                           avec l'équipe de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne.

                               A la rencontre des seniors de nos quartiers tervillois : "partage d'expé-                            rience de Francine Court", chargée de mission à la Ville de Terville.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Repas des Ecclésiales du Bon Pasteur   -    Bulletin de reservation

 à retourner avant le 28 septembre    

 

Nom :  ………………………………………….  Prénom : ……………………………………….

 

Adresse : ……………………………………………………………………………………………………….

 

Tél. : …………………………………………………….

 

Nombre de repas :  …………             au prix de 20 euros par personne

Nombre de repas :  …………             au prix de 5 euros par enfant jusqu'à 12 ans

Montant total à régler : …….……………..

 

Merci de faire parvenir votre chèque de règlement libellé à l'ordre du Conseil de Fabrique de Terville à : M. et Mme Paul et Nadia CHABLIN, 4 impasse Téri / 57180 TERVILLE.

Pour tous renseignements complémentaires, composez le : 03.82.34.12.91

 

LES INFOS DE NOTRE COMMUNAUTE

 

Mois d'octobre : Chapelet à la chapelle de BEUVANGE, le vendredi à 18h, avant la messe.

 

Les Ecclésiales du Bon Pasteur

 

dimanche 3 octobre à partir de 10h30 à Terville, toute la journée

- Messe en hommage à Rémy Altomari -

 

En raison de la messe unique, la messe du samedi 2 à Veymerange est ANNULEE.

 

Première communion :

- Réunion d'information et organisation

  (Obligatoire pour les parents)

  Jeudi 30 septembre à 20 h

  à l'église de Veymerange    

 

-  M.C.R. : Journée de ressourcement  

mercredi 20 octobre  -  Inscription au repas avant le 15 octobre, avec le règlement de 20€, par chèque à l'ordre du MCR - Coupons de réservation dans les églises et au presbytère.

 

Groupe Jeunes Adultes :

"Regarder, vivre et comprendre sa foi"

mercredi 29 septembre à 20h30

Presbytère St Maximin

 

Parcours Alpha

 

 Journée d'information à Nancy

Centre spirituel diocésain - 10 rue du Carmel

samedi 23 octobre

 

Bulletin  au secrétariat du presbytère.

Contact :  J Casadejus,  Coordinateur régional

à Marly - 03.87.65.36.53

jacques.casadejus@gmail.com

www.amisdalpha.fr/inscription

 

Evangile selon St Luc

Exposition d'œuvres artistiques

 

dimanche 10 octobre à l'église de Terville

Vernissage à 15 h

 

Après la messe des familles, des artistes expliqueront leurs œuvres aux enfants.

 

samedi 2 octobre

 

Kids Louange

            à 14 h à l'église de Veymerange

 

suivie de la Théo-académie

            de 15h à 19h30 à la Salle Ste Marie - Veymerange

 

 

Repost 0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 09:26
La France s'apprête à faire un « état des lieux » du christianisme
Lille accueillera les Etats généraux du christianisme

 ROME, Mardi 21 septembre 2010 (ZENIT.org) - A Lille les 23, 24 et 25 septembre prochains auront lieu les premiers Etats Généraux du christianisme. Un projet simple, mais un peu fou : rassembler des milliers de participants et une centaine d'intervenants autour de la question « Notre époque a-t-elle besoin de Dieu ? ». Nous publions ci-dessous une interview avec Jean-Pierre Denis, directeur de la rédaction de l'hebdomadaire La Vie, à l'initiative de l'évènement.


J.-B. Maillard - Pourquoi organisez-vous ces Etats Généraux du christianisme ?


J.-P. Denis - Depuis la longue séquence de l'affaire Williamson jusqu'au débat sur la pédophilie, il nous a semblé qu'il était indispensable de montrer que le christianisme est autre chose que des polémiques stériles.


Le message du christianisme est très important pour notre société et il faut tout faire pour qu'on l'entende. De plus, j'ai rencontré ces derniers temps de nombreuses personnes et j'ai constaté que beaucoup d'entre elles ont très envie de parler du christianisme.

L'époque appelle à un véritable œcuménisme, c'est-à-dire un dialogue avec ceux qui ne sont pas forcément d'accord avec nous. Nous avons besoin d'un état des lieux du christianisme, sans nier nos identités et nos convictions. La crise du christianisme est indéniable, et en même temps il y a véritable attente spirituelle dans notre société. Il faut saisir ces deux bouts pour faire entendre un message positif. Enfin, nous en restons trop souvent à des débats de culte ou de sacristie, alors qu'on nous attend sur les questions de société abordées sans tabou.


Y a-t-il une urgence à se poser la question de la place du christianisme ?


Oui, il y a urgence. La société est aujourd'hui déchristianisée. Elle accepte le message quand il est dans son sens, mais sinon on trouve l'Eglise moralisatrice, ringarde et déplacée. Je crois que le christianisme est le caillou dans la chaussure, la seule contre-culture critique et imaginative. Le message chrétien est une nouveauté pour la société, une radicalité provocatrice. D'ailleurs, je publie ces jours-ci un livre qui s'intitule « Pourquoi le christianisme fait scandale ? ». En même temps, il y a dans la société déchristianisée un regain d'intérêt pour le spirituel.


Quelle est la différence entre christianisme et chrétienté, entre un christianisme défensif et un christianisme rayonnant ?


Le mot chrétienté renvoie à un passé où le christianisme était dominant et donnait forme à la culture. C'est parfois une nostalgie qui enferme et dont il faut sortir. Le christianisme rayonnant s'incarne dans le monde sans être du monde, il témoigne. Lorsqu'on atteste sans arrogance sa foi, cela intéresse. C'est nouveau et très prometteur dans notre société : nous sommes sortis de l'époque où nous pouvions partir en conquérants, déclarant « je détiens la vérité ». Maintenant, il faut dire ce en quoi nous croyons.


Les personnalités invitées ont des positions très diverses, on trouve quelques catholiques qui ne suivent pas toujours le magistère de l'Eglise. Pourquoi ?


Les clivages existent toujours : si nous ne sommes pas d'accord entre nous, parlons-en ! Oublions nos petites excommunications réciproques. L'époque nous appelle au dialogue. Je n'ai pas demandé aux intervenants de me dire à l'avance ce dont ils vont parler, je ne leur demande pas à l'entrée de certificats de bonne pensée ou de diplômes de théologie. C'est ainsi que Christine Pedotti, de la conférence des baptisé(e)s de France, débattra avec M. l'abbé Vincent Ribeton, de la Fraternité Saint Pierre. Aucune sensibilité ne sera exclue. Il y aura aussi des non-chrétiens et nous avons le soutien de l'Université catholique de Lille, de l'évêque Mgr Ulrich, sans qui les Etats Généraux n'auraient pas lieu.


Un débat est intitulé « Changer l'Eglise, oui, mais dans quel sens ? » : croyez-vous qu'il faille changer l'Eglise ?


Les fondamentaux ne changent pas, l'Eglise est toujours en mouvement et la tradition, vivante. Il s'agit donc de distinguer ce qui est fondamental et qui ne doit pas changer de ce qui évolue et peut être amélioré. Je n'ai pas la conclusion, l'aventure est en marche.


La dernière séance plénière pose la question de l'évangélisation. En quoi est-ce une question importante ?


Depuis les origines du christianisme, l'annonce est ce qui nous fait vivre. L'évangélisation est donc une question fondamentale pour l'Eglise et pour la société.

Mais il y a beaucoup de débats derrière ce mot. Premier débat, faut-il une évangélisation explicite ? Tout le monde est d'accord aujourd'hui pour dire qu'une annonce de la foi est nécessaire. Deuxième débat, quels sont les contenus de l'évangélisation et comment faut-il procéder ? Il y a de nombreuses méthodes : seront présents les responsables des Cours Alpha, les Scouts de France et les protestants évangéliques.


Votre journal parle de plus en plus d'évangélisation. Est-ce une volonté affichée ?


Oui, clairement ! Les chrétiens sont soucieux d'annoncer l'Evangile depuis les origines de l'Eglise, cela me semble une évidence. Mais l'évangélisation n'est pas le monopole des mouvements qui répondent à l'appel de la nouvelle évangélisation, ce souci est à la racine même de l'Action catholique, par exemple. Il y a des approches différentes : l'opposition faite entre les différentes sensibilités est dépassée Un mauvais procès est souvent fait aux chrétiens de fibre sociale quand on pense qu'ils n'ont pas ce souci. La « catho pride » n'est pas la seule évangélisation, toute mission suppose une certaine forme d'humilité.


Quelle place aura la prière lors de ces Etats Généraux ?


Les Etats Généraux ne sont pas un colloque, mais une rencontre. Se rassembler sans Dieu serait dommage, aussi la prière sera présente tout du long. Il y aura une nuit entière de prière, pour toutes les sensibilités. Les moines trappistes du Mont-des-Cats diront exceptionnellement l'office de la nuit avec nous. Un temps d'adoration sera animé par Jeunesse 2000, une louange avec la communauté de l'Emmanuel, et puis Taizé, le Chemin Neuf, Coexister, les sœurs cisterciennes bernardines de Saint André, le cœur orthodoxe de la paroisse Saint Nicolas de Lille... Nous terminerons ces journées par une célébration œcuménique avec le vice-président de la conférence des évêques de France et son homologue orthodoxe.


J'ose dire qu'au-delà des paroles, cette dimension de communion, ce moment de prière en commun sera un moment historique pour l'Eglise en France. Je crois qu'il n'y a pas d'engagement sans spirituel, et de spirituel sans engagement. La prière permet de croiser la dimension horizontale et verticale du christianisme.


(1) Pourquoi le christianisme fait scandale, éloge d'une contre culture, Editions du Seuil, septembre 2010


Propos recueillis par Jean-Baptiste Maillard

Repost 0